Vendredi 16 Septembre 2022

Mustang, Oklahoma, USA
Mustang, Oklahoma, USA
>>>>>
7,2
Kilomètres

Jour 103

Day off à Mustang. Entre Mustang et Nulle part, il y a 3 bons jours de marche, mais aucun site pour dormir. Ni camping, ni motel. Des champs à l’infini et du 36 degrés annoncés. Hors de question de me lancer dans le vide ainsi et de risquer des galères géantes en fin de parcours. Il me faut donc trouver une voiture pour me rapprocher un peu. Mais j’enchaîne les échecs, ou alors on me demande 150 dollars. Pas de gentil Terry ou David à l’horizon. Toutes les personnes à qui je demande, réception du motel, stations-services, me renvoient à Uber. Mais avant de me replonger dans ce démêlage, je vais mettre MUSTANG dans ma peau. Comme convenu, à 11h, je suis au tattoo shop. Je suis accueillie par Creed, un mignon petit chien dont le père s’appelait Apollo. Un box est occupé par un homme qui va poursuivre une immense pièce qui part de son épaule jusqu’au milieu de son dos. Une tête de mort qui finit en flammes. Avec son tatoueur, une discussion commence, sur mon projet, puis sur Nulle part. Alors que le site se situe à peine plus d’1h de voiture d’ici, ils n’en connaissent pas l’existence. Waylon, mon tatoueur arrive, et on poursuit l’échange tous ensemble. Cela les fait bien rire que Nowhere soit en Oklahoma car pour eux, il n’y a rien à voir dans leur État. Ils ont pour copine depuis plusieurs jours une Veuve noire, gardée dans un mixer (!). Alors bien sûr, on parle araignées. J’apprends que l’on trouve des Veuves noires partout en Oklahoma. Et bien sûr, je sais, pour avoir fait une petite pièce avec cet arachnide, que c’est elle qui possède le venin le plus toxique qui existe. Chouette. Ils l’ont trouvée dans leur shop. Il me faut vraiment une voiture pour demain, no way le camping sauvage ou le jardin des gens. Avec douceur, Waylon glisse MUSTANG sous ma peau. Il est fier de cela, et m’offre le tatouage. Il aurait aimé faire des études dans une école d’art, mais ses parents n’avaient pas assez d’argent pour cela. Que j’aime ma jambe lorsque je la regarde. Le prochain tatouage, je le réaliserai moi-même. Alors après des hugs de remerciements et d’encouragement, heureuse et émue, je file acheter le nécessaire pour compléter le kit auto-tattoo que m’avait préparé Charmant Bourreau après m’avoir fait un cours de handpoke. C’est ma dernière ville avant le néant, alors direction Walmart pour acheter du papier absorbant (genre Sopalin) et du film alimentaire pour protéger toutes les surfaces sur lesquelles je vais poser mes accessoires d’apprentie tatoueuse. Bien sûr tout se vend en (très) grande quantité, à la place du papier nécessaire, je prends des serviettes pour le pique-nique. Je ne me lasse pas de me promener dans les rayons spécial Halloween, je me marre toute seule. On peut déguiser même son chien et son bébé. Je retrouve ma chambre sans avoir trouvé une voiture pour demain, il faut juste croiser les doigts pour que très tôt, une voiture Uber assez grosse pour embarquer Werner soit disponible pour me déposer dans les temps, afin que je puisse ensuite faire environ 6 heures de marche jusqu’à une étape possible (j’ai pris la décision d’arriver Nulle part par le sud, après avoir fouillé des heures et des heures ma carte pour trouver une solution viable). Je passe l’après-midi à dormir car cette nuit j’auscultais encore et encore le plan de la région. Je me sens fébrile et anxieuse. Un rien me fait pleurer.

1-logo1-TRANS-2-Revers.png

<

Jeudi 15 Septembre 2022

Samedi 17 Septembre 2022

>

1-logo1-TRANS-2.png