Samedi 27 Août 2022

Mount Vernon, Missouri, USA
Monett, Missouri, USA
>>>>>
32,4
Kilomètres

Jour 83

La route vers Nulle part se complique en termes de lieux pour passer la nuit. Je vais pendant quelques jours devoir faire des zigzags nord sud. Aujourd’hui je file direction sud. Je commence par quelques courses puis c’est parti pour une journée à 33° qui commence par 5 km vers l’ouest puis je bifurque à angle droit sur une route de campagne absolument rectiligne de 20 kilomètres vers le sud, à travers champs. Les vaches et les chevaux sont trop loin pour avoir des discussions avec eux, alors pour la première fois, je marche en musique. Sans casque, pour entendre les rares voitures qui arrivent et les chiens qui aboient. J’ambiance la campagne avec des mix que mon amoureux collectionneur de vinyles m’a envoyé. Pour le plaisir de fouiller dans ses milliers de disques, il fait une programmation par mois sur Radio MLK (la radio de notre ville, Malakoff). J’ai reçu les programmes de l’été, thématique reprises décalées de morceaux très connus. Je marche en rythme, parfois même en dansant, cela m’aide à franchir ces kilomètres difficiles. Nouveau sauvetage de tortue, miraculeux cette fois-ci. Je vois la petite bête traverser péniblement la route brûlante, en même temps qu’une voiture arrive. Je fais des gestes au conducteur qui passe juste au-dessus de la tortue sans ralentir. Je cours la voir. Elle n’a rien, elle est passée entre les roues. Je l’inspecte partout, tout va bien. Je lui parle un peu, elle reste cachée dans sa carapace, elle doit être terrorisée. Je la dépose loin de la route. Je suis devenue fan des tortues. Plusieurs chiens très mignons jouent les bêtes sauvages et tentent de m’impressionner, ils sont drôles. Je vois beaucoup de camions à bétail et passe devant ce que je pense être l’abattoir du coin. Cela me révulse, je marche le plus vite possible. La playlist s’achève bien avant que je ne quitte cette route. Je finis par traverser une voie de chemin de fer et là mon gps me perd. Il m’indique des routes qui n’existent pas. Je suis au milieu d’une grosse usine et je panique un peu de ne pas trouver comment me sortir de là. Je fais des détours et finis par retrouver une route reconnue par le gps. Je déstresse en buvant un thé glacé. Et je trouve mon motel. Opération lessive, je n’ai plus rien de propre. J’attends que mon linge sèche dans les escaliers du motel pour pouvoir m’habiller et sortir. Car je veux célébrer le passage des 2000 kilomètres par un tattoo. Et j’adore le nom de la petite ville. Monett. Cela se prononce sans le T, comme le peintre. En partant pour le tattoo shop, je me dis que je suis dingue. Il fait une chaleur à tomber et c’est à 40 minutes de marche. Je me fais une longue avenue, je passe devant une immense usine qui fabrique du fromage pour McDonald. C’est grâce à cette usine que Monett prospère. C’est difficile d’arriver, mais j’ai vraiment bien fait. Tony est adorable, il est mexicain et est le premier à ne pas utiliser de stencil, il écrit directement sur ma peau. Le tattoo est un peu plus gros que les autres, mais 2000 kilomètres et une autre tortue sauvée valent bien cela. On discute beaucoup. On parle du Mexique, des monarques, du fait que la weed est légale ici, du Covid et de tattoo. Tony est heureux de son tatouage et de faire partie de l’aventure. Il me fait un tout petit prix et un gros Check du poing. Je repars heureuse. Me sentant vivante plus que jamais, comme toujours après un nouveau tatouage. En rentrant avec des ailes, je passe devant un food-truck japonais. Oh que ces makis avocat étaient succulents.

1-logo1-TRANS-2-Revers.png

<

Vendredi 26 Août 2022

Dimanche 28 Août 2022

>

1-logo1-TRANS-2.png