Mercredi 14 Septembre 2022

Oklahoma City, Oklahoma, USA
Oklahoma City, Oklahoma, USA
>>>>>
13,8
Kilomètres

Jour 101

Day off à Oklahoma City. Je me rends compte aujourd’hui que j’arrive bientôt. Et quand je me le dis, cela me retourne l’estomac. C’est une curieuse sensation qui n’a pas de qualificatif. Un mix entre la peur, l’excitation, la tristesse et l’euphorie. Je vais me séparer de Psyché et pour cela faire la dernière photographie de mes séries « 14 secondes » (sites nucléaires) et « Entertainment » (sites toxiques). La série sur les sites atomiques a commencé par un Road Trip seule dans une petite voiture pendant 6 mois sur les routes de France (nous sommes le pays le plus nucléarisé au monde), d’un lieu radioactif à un autre. 14 secondes, c’est le temps que me laissait le retardateur de mon appareil photo pour courir et placer Psyché dans le cadre. La série s’est poursuivie sur les sites Suisses, Anglais, Écossais, Belges, Espagnols, et quelques sites Américains. Pour « Entertainment », j’étais toujours accompagnée. Soit par mon Spoutnik Emma, soit par mon amoureux. Quelquefois une autre personne qui était avec moi déclenchait l’appareil, quand l’évidence d’un lieu toxique m’éclatait le cerveau. La toxicité pouvant être physique ou idéologique. Les lieux étaient parfois si complexes, si dangereux ou si surveillés qu’il était impossible de travailler seule. Il manquera pour toujours une image dans cette série, que je n’ai pas réussi à faire. Et ce n’est pas faute d’avoir essayé. Elle aurait pourtant été tellement raccord avec ce que je suis en train de réaliser. Le titre aurait été « Mount Rushmore ». Nous y sommes allés exprès pour faire cette image il y a 3 ans avec mon amoureux. C’est cet endroit, célèbre pour nous européens grâce à « La mort aux trousses » d’Hitchcock. Les 4 têtes de présidents américains sculptées dans une falaise. Ce site touristique est un affront monstrueux aux autochtones. La sculpture, réalisée par un homme proche du Ku Klux Klan sur des terres sacrées volées aux Sioux Lakotas représente George Washington, Thomas Jefferson, Theodore Roosevelt et Abraham Lincoln. 4 présidents qui ont fortement participé à l’extermination du peuple natif, au vol de leurs terres et à leur parcage dans des « réserves ». Il y a d’ailleurs une « réponse » à cette odieuse sculpture monumentale, quelques kilomètres plus loin. Un mémorial à Crazy Horse, célèbre chef amérindien, représenté sur son cheval Mustang, le regard du chef est tourné vers l’endroit où les siens ont été massacrés. Le travail a débuté en 1948, mais seule la tête est réalisée aujourd’hui, les Lakotas refusant toute aide d’état pour financer ce titanesque projet. Abandonner Psyché au mont Rushmore était pour toutes ces raisons important à mes yeux. Nous sommes arrivés à l’ouverture du site, avons marché jusqu’à sa base, trouvé le seul angle hors caméras de surveillance et nous avons attendu l’espace-temps sans personne autour de nous, afin que je puisse allonger Psyché nue sans alerter les foules. Le cadre de la photographie était prêt, magnifique. J’étais prête, juste une petite robe qui se retire en 5 secondes. Mais jamais cela n’a été possible. Sans discontinuer, les familles venaient admirer les symboles de leur belle Histoire. Nous sommes restés assis jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de lumière devant ma possible image. Mais jamais les 10 secondes nécessaires à sa réalisation ont existé. Photographie manquante. Mais il ne faut pas rater la dernière image. Nulle part. Je l’appréhende. Pour l’instant je prépare les accessoires de mon personnage. Des futilités. Je lui refais sa chevelure rouge. Agnès doit déjà être dans des discussions passionnantes avec Godard. Il y aura les marques ridicules de bronzage sur le corps. Mais c’est ainsi. Une fois redevenue rouge, et après avoir soigné la bonne nouvelle dizaine de piqûres d’insectes qui ont dû sévir lors de ma journée de marche près de Petit Cheval, je sors visiter le quartier de Bricktown réputé comme tendance. Ce sont d’anciens entrepôts réhabilités en restaurants, bowling, bars et cinémas. Et au milieu coule une rivière coincée dans du béton, sur laquelle des bateaux taxis font des visites commentées du site. Rien de passionnant, si ce n’est une colossale sculpture de bronze, l’une des plus grande au monde nous dit-on, le Centennial Land Run Monument. On y voit la représentation de 45 personnages en pleine course lors de l'ouverture des terres non attribuées dans le territoire de l'Oklahoma en 1889. Ils se précipitent pour revendiquer de nouvelles propriétés, d’après les explications sur place. Quelle étonnante Histoire a ce pays. Le soleil cogne fort, je n’ai rien mangé de la journée, je repère un restaurant japonais et m’y dirige. C’est fermé et à vendre. En fouillant ma carte, j’en trouve un autre, et enfin mange des makis aux légumes et une soupe miso. Un délice. Puis je passe devant un magasin spécialisé dans le Outdoor. Soit tout pour la chasse, la pêche et le camping. Je veux voir ça. C’est gigantesque et les chefs déco se sont éclatés à grand renfort de taxidermie. J’erre dans le magasin ahurie. Ce sera comme mon musée de la journée. Puis retour à mon motel. Demain, il faut sortir de la ville et cela s’annonce complexe. Alors repos. Et ne pas gratter mes demi-balles de ping-pong.

1-logo1-TRANS-2-Revers.png

<

Mardi 13 Septembre 2022

Jeudi 15 Septembre 2022

>

1-logo1-TRANS-2.png