Jeudi 9 Juin 2022

West Orange, New Jersey, USA
Morristown, New Jersey, USA
>>>>>
29,1
Kilomètres

Jour 4


Réveil à 6h. C’est mieux ! Je descends prendre le petit-déjeuner inclus dans le price élevé du seul hôtel trouvé hier. Il n’est servi qu’à 7h30. Je patiente. La dame (qui chez nous devrait être à la retraite) est en retard et elle hurle quand son patron lui fait remarquer. I’m fed up ! Pauvre dame. J’en ai honte d’attendre. Elle n’arrête pas d’ouvrir des cartons de malbouffe. Rien n’est frais. Le ciel est très couvert. J’habille Werner pour la pluie (encore une fois pour rien) et à 8h30 on se sangle.

Je traverse des quartiers résidentiels, toujours les mêmes pelouses, maisons, grosses voitures garées, drapeaux à outrance, enfants diplômés. Tout se ressemble, j’ai l’impression de tourner en rond. Puis le gps me fait prendre une 4 voies. Je sens bien que je ne suis pas à ma place. Au début il y a malgré tout un espace bitumé qui me sépare du trafic heureusement pas très dense. Et je longe une forêt. Bonheur absolu de la journée, juste derrière la barrière de sécurité, un jeune faon. On se regarde si longtemps dans les yeux que j’en pleure. Je lui dis Mais que fais-tu là, c’est dangereux, file retrouver ta maman. Je fais de grands gestes pour qu’il parte loin de la route. J’ai pensé à lui toute la matinée. Puis cela se corse sévèrement. Plus d’espace pour marcher, je suis directement sur la route, et le trafic se densifie. Je dois quitter cet itinéraire au plus vite mais rien ne me le permet. Parfois je peux marcher dans l’herbe, parfois apparaît miraculeusement un petit bout de chemin piéton mais très vite je me retrouve en pleine circulation. Je fais des gestes d’excuses à chaque véhicule. Après des kilomètres, une route part enfin sur la gauche. Je l’emprunte et fouille mon plan. En faisant d’énormes détours, je pourrai retrouver le chemin de Nulle part. Tous ces détours se font dans des quartiers résidentiels, c’est reparti pour me croire toujours au même endroit d’une bifurcation à l’autre. Et bien sûr il fait très chaud mais il y a beaucoup de grands arbres qui sauvent ma peau. Je manque d’eau et ne croise aucun magasin et personne. Par bonheur je tombe sur une vélo voie verte et ombragée qui longe une voie de chemin de fer. Cela fait du bien. Je la suis longtemps avant de me rendre compte qu’elle ne me mène pas du tout dans la bonne direction. Je trouve une sortie par un escalier géant (la photo n’en montre qu’un quart) et accuse Werner d’être toooo fat & heavy. Il fait ce qu’il peut et nous nous retrouvons en pleine circulation sur de gros axes. Il est vraiment temps de trouver où dormir, de toute façon je suis épuisée et poisseuse. Je fouille le plan, me dit que sur un grand axe qui entre dans la ville de Morristown, je vais bien trouver un motel. Raté je ne passe que devant d’immenses hôpitaux. Je prends un autre axe, je n’en peux plus. Je demande à un couple fort sympathique s’il y a un motel pas loin. Ils m’indiquent un point sur mon plan. Je finis par arriver devant un Best Western Plus. Une chambre est libre mais bien au-dessus de mon budget. L’homme à l’accueil me dit que dans les environs, le prochain hôtel est à 7 miles (11,27 km). Je parlemente, on plaisante, il finit par me faire un rabais. J’accepte mais c’est encore une fois bien au-dessus de mon budget journalier. Mais le petit dej est compris, cela fera (comme aujourd’hui), mes repas du lendemain (je mets pleins de trucs dans mon sac). Le bain est un bonheur. Nous pourrions être 4 dans le lit. Bonne nuit petit faon.

1-logo1-TRANS-2-Revers.png

<

Mercredi 8 Juin 2022

Vendredi 10 Juin 2022

>

1-logo1-TRANS-2.png