Dimanche 19 Juin 2022

Nord-Est de Harrisburg, Pennsylvanie, USA
Wormleysburg-Harrisburg, Pennsylvanie, USA
>>>>>
20,8
Kilomètres

Jour 14

Je suis à nouveau sur mon iPhone !!
Réveil bien trop tôt, le petit-déjeuner n’est servi qu’à 7h. Je me sens fourbue, j’ai eu très froid cette nuit, je n’ai pas réussi à couper la clim. J’ai dormi avec mon gilet de randonnée que je n’avais encore jamais sorti de Werner. Petit dej copieux (je mange !), et mets une tonne de trucs dans mon sac, j’ai à manger pour 3 jours ! Ça rentabilise le prix de la chambre ! L’objectif du jour, puisque je vais traverser une grande ville, c’est de faire réparer mon téléphone. Je vise un magasin Best Buy ouvert le dimanche. Pour y arriver, je traverse sur des lignes droites des quartiers chics et propres. Pas de photos car sur l’ancien téléphone. De toute façon rien de nouveau. Si, un truc énorme !! Pour la première journée depuis ma sortie de New York, pas un seul panneau ou drapeau Trump. C’est dingue comme cela fait du bien. Le magasin d’électronique est situé dans une gigantesque zone commerciale, pas facile d’y accéder à pied. J’arrive en avance, cela n’ouvre qu’à 11h. Une dame attend aussi, son ordinateur à la main. Nous entamons une discussion. Elle veux surtout connaître mon projet de marche, cela la fascine. Janice me dit que je suis une femme brave et courageuse. Lorsque le magasin ouvre, c’est elle qui raconte aux vendeurs ce qui m’arrive. Je suis immédiatement prise en charge par Randy, une jeune femme adorable. La manip est complexe, prend du temps. Pendant que j’attends, Janice vient me voir. Pour son ordinateur, elle devra revenir, mais elle est heureuse que pour moi cela fonctionne. En partant elle me sert très fort dans ses bras en me souhaitant tout le meilleur et girl power. C’est émouvant cette étreinte. Très. Randy revient, mon téléphone est remis en marche, maintenant il faut le reconfigurer via mon cloud. Mais il manque un code qui a été envoyé sur mon ordinateur à Paris… Avec le vieux téléphone de secours j’envoie un message à mon amoureux qui par bonheur répond immédiatement et est à la maison. Il me donne le code et comme par magie, je vois petit à petit tout revenir sur mon iPhone. Cela m’épate. Me soulage. Me libère d’un souci qui finalement pesait lourd. Randy me dit que tout était parfaitement connecté entre mon amoureux, elle, moi. Quelle chance. Ce service m’est offert en plus d’une gentillesse extrême et d’encouragements pour la suite. Je sors du magasin légère, en serrant mon téléphone comme un petit enfant. Je peux enfin reparler aux miens. Entendre la voix de mon fils et de mon amoureux me booste à mort pour repartir sur la route. Quitter la zone commerciale est sportif, j’enchaîne les 4 voies jusqu’à l’entrée dans le cœur de la ville. Je fais une pause dans un immense cimetière, à l’ombre sous un arbre multi-centenaire, en face de Joseph Winters mort en 1922. Ici il fait 23 degrés. C’est parfait pour la marche. Mais une vague de chaleur arrive ici aussi dit-on. On verra. J’aime traverser Harrisburg, mais plus que tout, emprunter le pont de 1,3 kilomètres sur la rivière Susquehanna. C’est sublime. Il y a plein d’îles et de méandres. C’est mon plus beau moment depuis le début de l’aventure. C’est beau à en pleurer, le vent est parfait. Je passe un long moment à marcher les bras écartés cheveux aux vent (oui oui, j’ai revu Titanic hier soir). Et oui, je me sens voler. Et c’est bon. (Je fais même un selfie minable alors que je déteste faire ça). Je trouve un motel à 3 sous au bord de la rivière après le pont. Tout va bien.

1-logo1-TRANS-2-Revers.png

<

Samedi 18 Juin 2022

Lundi 20 Juin 2022

>

1-logo1-TRANS-2.png