Mardi 28 Juin 2022

Boyers Pond Campground, Pennsylvanie, USA
Somerset, Pennsylvanie, USA
>>>>>
27,8
Kilomètres

Jour 23

Il a fait très très froid cette nuit. C’est ça la montagne, et je n’étais pas préparée. À 4h n’y tenant plus je suis sortie de la tente pour aller chercher mon gilet qui était au fin fond de Werner. À 5h j’étais trop gelée, j’ai tout plié, il m’a bien fallu une heure de marche pour me réchauffer.
Je passe la plus grande partie de ma matinée à descendre alors que ma destination du soir est plutôt en hauteur, cela promet pour plus tard. Je profite des petites routes sans circulation. J’aime bien ce que se disent les oiseaux le matin, ils ont la voix haute et mélodieuse. Juste avant d’arriver au lac, la route est fermée. Les ouvriers m’aident gentiment à passer, ils portent Werner car le sol n’est fait que de barres métalliques, ils sont en train de refaire un pont. C’est cosy autour de l’Indian Lake. Les gens sont peinards, ils ont tous des bateaux, des pelouses bien tondues, des hangars pour leur moto, des gros vans, de gros camping-car, de belles terrasses qui donnent sur l’eau. C’est une communauté, des pancartes disent partout que le lac est privé. Un beau nid de gens aisés. Comme la route est fermée, elle est à moi ! Et ça c’est carrément le bonheur. Alors que les montées s’enchaînent, je passe devant le mémorial du vol 93. Souvenez-vous le 11 septembre 2001, un avion détourné par Al-Qaïda s’est crashé en Pennsylvanie après que les passagers informés de l’attaque du World Trade Center et du Pentagone aient tenté de reprendre les commandes. Le crash a eu lieu pas loin de là où je suis. Le mémorial officiel est plus loin, mais ici, c’est la chapelle en hommage aux victimes. Connie me fait la visite et me commente chaque détail. C’est rempli d’objets ayant appartenu aux personnes qui étaient dans l’avion, offerts par les familles. Connie me fait toucher un morceau du World Trade Center, allumer la flamme de la paix, puis me fait sonner la cloche. C’est pour que les victimes entendent que l’on pense encore à elles. Tout cela m’émeut beaucoup. Je pleure dans les montées qui suivent. C’est con mais c’est ainsi. Ce type d’émotions ne se maîtrisent pas. Je suis hyper émotive en ce moment et cela fait 2 nuits que je n’ai pas dormi. L’intro de Shining se poursuit sans fin, et quand enfin je vois apparaître la petite ville étape pour ma nuit, ce n’est pas elle que je regarde mais l’infinitude des montagnes derrière elle. Mon quartier pour la nuit est un nid à motels et restaurants. J’ai choisi le motel le plus minable, mais une fois dans la chambre, c’est comme un piètre luxe. Je fais une grosse lessive, mes vêtements sont suspendus partout et je vais faire un tour pour trouver un endroit pour manger. Et joie intersidérale, un resto a un gigantesque bar à salade et c’est à volonté. Je fais donc ce que je considère comme mon premier vrai repas en 23 jours. Et il m’est offert par Connie qui, fascinée par ma marche a absolument voulu me donner de l’argent. J’ai bien vu que refuser lui faisait de la peine. Elle m’a mis de force 40 dollars dans la main. Merci Connie, je me suis servie 2 fois et c’était délicieux de manger enfin des légumes frais. Et si ce geste peut vous aider à être encore plus près du bon dieu alors tant mieux.

1-logo1-TRANS-2-Revers.png

<

Lundi 27 Juin 2022

Mercredi 29 Juin 2022

>

1-logo1-TRANS-2.png