Lundi 8 Août 2022

Fenton, Missouri, USA
Eureka, Missouri, USA
>>>>>
4,6
Kilomètres

Jour 64

J’ai fait ce que je ne pensais jamais faire dans ma vie. J’ai installé sur mon téléphone l’appli Uber. J’ai toussé toute la nuit et je me sens encore faible. J’ai un mal de crâne qui frime un peu trop. Grrrrr. Impossible de marcher. Il me faut encore du repos pour que ma crève ou autre me quitte. C’est peut-être le début de la métamorphose. Psyché se glisse en dehors et ça fait mal. Lorsque j’étudiais les papillons monarques à l’insectarium de Montréal, devant la transformation de la chenille en chrysalide, puis émerveillée face à l’émergence du papillon, je me suis toujours demandé si cela faisait mal. Psyché va peut-être sortir de moi comme le Xénomorphe dans Alien, ou je vais me transformer comme dans « Le loup-garou de Londres » ou simplement elle va tomber comme une vieille mue. En attendant, j’ai sorti du fond de Werner mon sachet de masques. Et je me dis qu’avec un nom pareil, le bourg d’Eureka ne peut que me remettre sur la route. Alors c’est en voiture que j’avance de 27 kilomètres avec Werner en mode tout réduit dans le coffre. Le premier chauffeur Uber de ma vie s’appelle Scott. Et il est cool. On écoute du reggae et ça sent la weed dans sa voiture (ce qui prouve que je n’ai pas le Covid puisque j’ai mon odorat !). J’avoue, c’est agréable d’avancer malgré mon impossibilité à le faire en marchant. J’arrive trop tôt pour que la chambre ne soit disponible dans mon vieux motel Super 8. Juste à l’arrière une piscine qui sent le chlore de loin et dans laquelle on doit bouillir. Je confie Werner à l’accueil et péniblement je vais 2 kilomètres plus loin faire des courses. L’avis de chaleur est toujours en cours et une alerte inondations est prévue pour cette nuit. Tout va bien, j’ai pris la chambre pour 2 nuits. Et j’espère allez bien mieux d’ici là. La chambre n’étant toujours pas dispo, je vais errer dans un Antique Mall géant attenant au motel. Il n’y a que des femmes à l’intérieur. Et sur le parking une voiture avec un autocollant qui donnerait presque envie de ne pas mettre mon masque en entrant. J’avais oublié comment c’est pénible à porter. Je repars assez vite, j’ai besoin de m’allonger. À mon retour la chambre est prête et je m’y installe pour le repos. Je mange un plat tout préparé qui vaut des points. Et maintenant, off.

1-logo1-TRANS-2-Revers.png

<

Dimanche 7 Août 2022

Mardi 9 Août 2022

>

1-logo1-TRANS-2.png